Diferenzas entre revisións de «Palinoloxía»

Elimino párrafo en francés, traza que debeu quedar da traducción, xa que está repetido en galego máis abaixo no artigo. -> "Origines modernes Au cours des années 1940, la palynologie concernait uniquement l'étude des spores et des grains de pollen, incluant également ceux provenant des charbons et des sédiments minéraux. Par la suite, le champ d'investigation de la palynologie s'est étendu à d'autres éléments fossilisés constitués d'une paroi organique et qui résistent aux processus d'extractio"
(Elimino párrafo en francés, traza que debeu quedar da traducción, xa que está repetido en galego máis abaixo no artigo. -> "Origines modernes Au cours des années 1940, la palynologie concernait uniquement l'étude des spores et des grains de pollen, incluant également ceux provenant des charbons et des sédiments minéraux. Par la suite, le champ d'investigation de la palynologie s'est étendu à d'autres éléments fossilisés constitués d'une paroi organique et qui résistent aux processus d'extractio")
[[Ficheiro:Palynologie-exemple.jpg|miniatura|Gran de [[pole]] visto ao microscopio]]
 
A '''palinoloxía''' é unha disciplina da [[botánica]] dedicada ao estudo do [[pole]] e, en sentido amplo, tamén das [[espora]]s.<ref name="FQ">[[Pío Font Quer|Font Quer, P.]] (1993): ''Diccionario de botánica''. [[Barcelona]]: Editorial Labor, S. A. ISBN 84-335-0078-3, p. 791.</ref>
 
== Etimoloxía ==
 
Charles Harrison Blackley, un [[médico]] inglés de Manchester, foi o pioneiro do que agora se chama aeropalinoloxía. Sufrindo de febre do feno, investigou a causa e sospeitou do pole. De [[1870]] a [[1873]], colocou placas de vidro recubertas con [[glicerina]], nun [[papaventos]], e así captou o pole cuxa diseminación polo vento é a causa da súa rinite alérxica.<ref>{{cita libro|autor=Claude Molina|título=L'allergie à l'aube du troisième millénaire|editor=John Libbey Eurotext|data=1997|páxina=10}}.</ref>
 
Origines modernes
Au cours des années 1940, la palynologie concernait uniquement l'étude des spores et des grains de pollen, incluant également ceux provenant des charbons et des sédiments minéraux. Par la suite, le champ d'investigation de la palynologie s'est étendu à d'autres éléments fossilisés constitués d'une paroi organique et qui résistent aux processus d'extraction au moyen d'acides comme l'acide fluorhydrique, l'acide nitrique, etc. Ces microfossiles à parois organiques, également appelés palynomorphes, peuvent être d'origine continentale, comme les cryptospores, les spores, les grains de pollen, les algues d'eau douce mais aussi d'origine marine comme les acritarches, les chitinozoaires, les dinoflagellés, les scolécodontes, etc.
 
=== Orixes modernas ===
1.624

edicións